Père et mère tu honoreras…

… AFIN DE VIVRE LONGUEMENT. Voilà bien une expression qui semble venir d’un autre temps. En effet, les gens d’un certain âge se souviennent bien de ce commandement de Dieu appris dans le petit catéchisme. Il est pourtant toujours dans la Bible qui elle, est plus que jamais actuelle, malgré qu’elle ne soit lue que par peu de gens. Voici la formulation qu’en fait la Bible: “Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel ton Dieu te donne.” Deutéronome 5:16. Comme le fait remarquer l’apôtre Paul, c’est le seul commandement auquel est attaché une promesse, et même deux, celles  de vivre longtemps et d’être heureux sur la terre.

Mais que veut dire au juste “HONORER”? Le dictionnaire nous dit que ce terme veut dire TRAITER AVEC RESPECT, AVEC ÉGARDS, TENIR EN HAUTE ESTIME. Au quotidien, cela veut dire, entre autres, être à l’écoute, prendre en considération sérieusement les réflexions et les conseils que nous adressent nos parents, leur parler  respectueusement, et finalement leur obéir. L’OBÉISSANCE, voilà l’ultime honneur que nous devons à nos parents. Et nous le leur devons, non pas parce qu’ils exercent bien leur rôle, mais simplement parce qu’ils sont les parents que Dieu nous a donnés.

Comme tout ceci n’est pas à la mode! Aujourd’hui, il est plus au goût du jour de discuter, de négocier avec l’enfant et l’adolescent. Obéir simplement, parce que l’on fait confiance à Dieu, est devenu une chose très rare. Et c’est pourtant ce qu’Il veut de nous: ”Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste.” Éphésiens 6:1. La jeunesse connaît ses droits et les défend, et plus largement, l’humain, qu’il soit enfant, adolescent, adulte ou âgé, veut être traité avec dignité et s’assure que ses droits soient respectés, ce qui est fondamentalement bien . Mais Dieu veut que nous allions plus loin. Ne nous demande-t-il pas de nous aimer les uns les autres? Ceci commence par le respect et s’applique dans la patience, la bonté, le don de soi, et s’exprime de mille façons. Dieu nous incite à nous traiter avec égards les uns les autres, mais Il fait un cas particulier des parents. Il nous demande d’avoir avec eux une relation teintée de considération, de respect, d’attention et de reconnaissance. Et quand ils arrivent au vieil âge, de prendre soin, d’avoir de la compréhension pour leurs faiblesses et leurs incapacités et d’y suppléer lorsque c’est indiqué. À l’exemple de Jésus-Christ envers nous, Il nous demande de les AIMER GRATUITEMENT, sans rien attendre en retour.

Il est relativement facile d’être d’accord avec ce principe d’honorer ses parents lorsque ceux-ci sont attentionnés, faciles à vivre, et répondent adéquatement à nos besoins. Mais qu’en est-il lorsqu’ils se montrent contrariants, irresponsables, égoistes, ou inaptes ? Le commandement tient-il toujours? OUI. Et les promesses qui s’y rattachent aussi. Il est avantageux de demeurer dans le respect de ses parents même s’ils ne nous semblent pas toujours “honorables”. Prenons l’exemple de Noé. Après être sorti de l’arche suite au deluge, Noé “… planta une vigne, but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.”: Genèse 9: 20-21. Ceci était considéré comme honteux au yeux de ses enfants. Que firent-ils? L’un d’eux vit la nudité de son père et le rapporta à ses frères. Ceux-ci, plus respectueux de leur père malgré ses manquements et son comportement réphéhensible, “…prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage étaient détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.”: Genèse 9: 23. Il y a des zones où Dieu ne permet pas aux enfants d’aller dans leur relation avec leurs parents. Il y a aussi des façons d’être et de faire qui sont répréhensibles en ce qui concerne les attitudes et les comportements des enfants à l’égard de leurs parents. Le jugement (même s’il semble juste) et le mépris (même s’il semble mérité) sont  inappropriés et viennent mettre un obstacle à la bénédiction de Dieu sur nos vies. Qu’arriva-t-il aux fils de Noé par la suite? Noé (aussi fautif qu’il ait été dans cette affaire) prononça une malédiction sur celui qui avait “rapporté” la faute de son père, et une bénédiction sur ceux qui avaient “couvert sa nudité”. Ainsi en est-il aujourd’hui pour nos vies. Le fait d’honorer nos parents, plutôt que de les juger ou de les mépriser, nous attire toujours la bénédiction de Dieu, sa protection, et procure une paix précieuse. De plus, nous éviterons ou diminuerons les conflits qui minent nos vies.

Que faire maintenant? Dans quelle sorte de relation êtes-vous avec vos parents? Ëtes-vous en bon terme avec eux? Votre rapport à eux est-il respectueux, plein d’égards? Les tenez-vous suffisamment en estime? Ont-ils besoin de vous, de votre assistance, de votre aide? Peut-être vous ont-ils blessé, négligé, violenté. Peut-être sont-ils coupables de fautes graves à votre égard. Que ferez-vous?…

Sachant que ce sujet des relations parents-enfants est très intime et complexe, que chaque cas est particulier, et que les blessures de part et d’autre peuvent être très douloureuses et avoir des impacts pendant toute notre vie, je ne veux pas en minimiser l’importance… Mais sachant aussi que Dieu, dans sa grande puissance et son immense Amour peut tout réparer et guérir, PRIONS pour qu’Il nous donne la grâce de pardonner et de demander pardon, pour qu’Il déracine de nos coeurs tout jugement ou mépris à l’égard de nos parents, et qu’Il  nous amène dans la réconciliation si cela est possible. Qu’Il dépose en nous RESPECT, ESTIME, et sens de l’HONNEUR, toutes choses qui sont dûes à nos parents, quels qu’ils soient. À cela est rattaché une riche et précieuse bénédiction, ainsi que la promesse d’une vie longue et heureuse.

Comments are closed.

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.