Ce que la Bible dit sur le mariage!

Étant donné la situation actuelle de notre société québécoise face à l’institution du mariage, il m’a paru bon de revoir quelle est la pensée de Dieu face à cela. Le mariage n’est-il que tradition humaine, obligation religieuse  ou occasion de faire une cérémonie majestueuse pour avoir de beaux souvenirs?  Quelle en est sa valeur réelle? Premièrement, a-t-il une valeur ou non? Honorer ou ne pas honorer le mariage, voilà  la question que nous aborderons dans cet article!

Il est primordial de clarifier les bases de notre sujet. Quand nous mentionnerons le mot « mariage » dans le texte qui suit, nous parlerons de l’union entre un homme et une femme qui, sur la base d’un attachement mutuel, ont décidé de ne faire qu’UN  en s’unissant pour la suite de leur vie et  ce, publiquement et légalement.  Cette union publique et légale change alors leur statut personnel de célibataires à mariés et devient la base d’un nouveau noyau appelé une famille.

Que dit  Dieu  au sujet d’une conception du mariage telle que décrite ci-dessus? Rappelons-nous d’abord  que Dieu ne peut dire que la vérité, qu’Il est bon, sage et bienveillant en toutes choses. Quand Il parle favorablement d’un sujet, c’est que c’est vraiment bon et profitable pour l’Homme. De même, lorsqu’Il parle d’éviter quelque chose, c’est parce que cela nuit et n’apporte pas la paix ni le bonheur réel à l’être humain.  N’oublions jamais que l’amour infini de Dieu et Son désir de nous donner le meilleur ici-bas sont toujours les bases de Ses directives pour l’humanité.

Dieu nous dit premièrement que le mariage est d’origine divine et non humaine

Dans le livre de la Genèse, qui signifie littéralement le livre des commencements, nous voyons Dieu instituer le mariage dès l’origine de l’Homme sur la terre.  En Genèse 1 : 27, il est dit : « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme ». Notez cette expression « l’homme et la femme ». Dieu créa donc l’homme à partir de la poussière de la terre et  la femme à partir de l’homme, qui  reconnut en elle sa semblable. Dieu Lui-même amena la femme vers l’homme et Il déclara, alors qu’il n’existait ni père ni mère à ce moment de l’humanité: «  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte. » (Genèse 2 : 24-25). Voilà le moment où le mariage fut institué dans l’histoire de l’humanité.

Certains objecteront ici : « Qu’est-ce qui nous dit que cette déclaration de Dieu est l’institution du mariage à cet instant? » Je me suis moi-même posé cette question il y a quelques années, car je ne voyais pas le lien de ces paroles avec  l’institution divine d’un quelconque mariage. La réponse se trouve dans le passage cité ci-dessus et dans les versets suivants du chapitre trois. Remarquez comment Dieu Lui-même appelle désormais l’homme et la femme depuis cette déclaration. Dieu, quand il parle à Adam, appelle Ève SA FEMME, TA FEMME (Gen. 2 :24 et 25; Gen. 3 :8, 17) et, quand il parle à Ève,  Il appelle Adam SON MARI, TON MARI (Gen. 3 :6, 16). Ces termes sont ceux utilisés par Dieu, dans la Bible, pour des gens mariés et non pour des célibataires! Donc Adam et Ève étaient bel et bien mariés dès ce moment! La déclaration de Dieu a scellé leur union à ce moment précis et l’a officialisée.

Genèse 2 :24-25 nous indique aussi le contexte du mariage tel que Dieu l’a prévu.  Un mariage est une relation privilégiée dans laquelle un homme et une femme laissent les girons de leurs parents pour devenir UN et former leur propre famille. Un mariage est l’union d’un homme et d’une femme et non l’union de deux femmes ou de deux hommes ou de toute autre union (Romains 1 :25-2; Lévitique 18 :23; 20 :15-16). Notez que Dieu parle d’1 homme et d’1 femme, ce qui exclut les mariages à trois, les échanges de couple, l’infidélité, les fantasmes avec d’autres personnes etc.

Nous remarquons aussi que Dieu base premièrement cette union du mariage sur l’attachement mutuel et non sur les désirs sexuels. C’est cet attachement qui conduira deux personnes à ne faire qu’UN,  c’est-à-dire à l’union sexuelle. L’amour est donc la base souhaitée  par Dieu pour  toute relation d’intimité physique. Enfin, soulignons que Dieu a institué le mariage AVANT qu’Adam et Ève aient eu des relations sexuelles. Dieu voulait préserver tout de suite au départ la sainteté de leurs relations intimes en les mariant. Et comme nuls autres humains n’existaient à ce moment, Dieu fut celui qui les maria. L’union de ces deux  êtres se fit sous le regard de Dieu.  Il y eut un moment particulier pour la concrétisation de cette union en mariage : elle fut officielle afin d’être reconnue comme telle par la suite parmi les vivants.

Nous affirmons donc que l’institution du mariage et son caractère officiel  sont d’origine divine, que le mariage est le contexte prévu par Dieu pour l’épanouissement et le bonheur d’un homme et d’une femme qui sont attachés l’un à l’autre et qui désirent  faire UN physiquement en intimité.  Le mariage est aussi le noyau de base prévu par Dieu pour toute famille. L’apôtre Paul affirme en Éphésiens 3 :14-15 : « … je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille … sur la terre ».

Dieu nous demande d’honorer le mariage

La Bible relate des peuples vivant des circonstances semblables à celles que nous vivons de nos jours.  Elle parle autant de mariage, que d’infidélité, d’immoralité, d’impureté, de relations sexuelles illicites, de divorce, de concubinage etc. Elle nous parle de tous les aspects bons ou mauvais des relations homme-femme. Au cours des âges, la pensée de Dieu au sujet du mariage n’a pas changé. Le cri de son cœur pour notre génération et celles qui viennent, pour les croyants, les non-croyants et pour son Église est celui que l’on retrouve en Hébreux 13:4

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères ».

L’institution du mariage demeure tout à fait de mise pour tous les temps!

Que le mariage soit honoré de tous nous dit Dieu! Pas seulement de quelques-uns, pas seulement des croyants mais de tous les êtres humains. Que rien ne vienne souiller le lit conjugal! Que les relations d’intimité soient vécues dans l’encadrement favorisant son plein épanouissement et le bonheur des deux conjoints. Que le mariage soit honoré par tous!

Le terme grec pour « HONORÉ » nous révèle encore plus précisément le cœur de Dieu quant à l’attitude que nous devons adopter face au mariage en général et à notre union de mariage en particulier. Ce terme grec est  « TIMIOS » et il veut dire : précieux, plus précieux, très précieux, estimé, honoré, d’un grand prix, tenu en honneur, particulièrement cher.

On pourrait paraphraser ainsi le passage d’Hébreux 13 :« Que le mariage soit tenu en honneur, estimé, étant particulièrement cher, d’un grand prix et précieux, plus précieux, très précieux ». Quelle emphase est apportée par ce terme  à la valeur du mariage! Il n’est pas qu’une belle tradition, il est très précieux et particulièrement cher dans la pensée de Dieu et Il nous demande de  le considérer ainsi. Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a joint! (Matt. 19 :3-12)

Comment nos choix  et nos attitudes démontrent l’honneur que nous accordons au mariage?

J’aimerais partager dans cette dernière partie quelques attitudes face au mariage. Certaines honorent le mariage et d’autres non et cela, même parmi les enfants de Dieu. Que le Saint-Esprit saisisse nos cœurs pour que nous nous ajustions au désir divin concernant le mariage et ce, dans nos pensées, dans nos paroles, dans nos choix, dans nos réactions et dans l’utilisation de notre corps. Que tout en nous honore Dieu en honorant le mariage qu’il a institué.

HONOREZ LE MARIAGE ET GARDEZ PUR LE LIT CONGUGAL EN TANT QUE PERSONNES MARIÉES

–          En considérant votre mariage et votre conjoint  comme particulièrement précieux : en  lui parlant avec respect, sans le décrier (Éph. 5 :33). En  veillant à ce que rien ne brise votre mariage pour en assurer l’unité et la continuité dans le temps … jusqu’à ce que la mort vous sépare (Rom. 7 :2).

–          En mettant Dieu au centre de votre couple. Il est Celui qui le fortifie (Eccl. 4 :12). Lors de conflits, Dieu vous aidera à briser les murs de séparation, l’inimitié (Éph. 2 :13-17).

–          En demeurant fidèle à votre conjoint : autant en actions qu’en pensées (Matt. 5 :27-28). En réservant les relations sexuelles avec votre conjoint seulement, respectant l’autre, sans se satisfaire seul : masturbation (1 Cor. 7 :3-6; Prov. 5 :18-20)

HONOREZ LE MARIAGE ET GARDEZ PUR LE LIT CONGUGAL EN TANT QUE  CÉLIBATAIRES

–          En ne cherchant pas à tout prix à vous marier, servant le Seigneur sans distraction (1 Cor. 7 :32-35). Mais si vous ne pouvez contenir vos désirs, il vaut mieux vous marier que de brûler. Pour éviter l’impudicité, que chacun ait sa femme et que chaque femme ait son mari (1 Cor. 7 :1-2; 8-9; 26-28).

–          En gardant votre corps pour le Seigneur, car vous êtes le temple du Saint-Esprit (1 Cor. 6 : 13-20). En n’ayant pas de relations sexuelles en dehors du mariage. Ayez une ferme conviction à cet égard, la virginité jusqu’au mariage est de Dieu, autant pour l’homme que pour la femme.

–          Soyez une aide pour les gens mariés en priant pour eux, les encourageant à persévérer dans leur union et évitant de leur suggérer de rompre leur union. S’ils sont séparés, les encourager à se réconcilier, si possible (1 Cor. 7 :11).

HONOREZ LE MARIAGE ET GARDEZ PUR LE LIT CONGUGAL PENDANT LES FRÉQUENTATIONS

–          Soyez avisé de choisir un conjoint qui croit au Seigneur (1 Cor. 7 :39) en cherchant sa volonté à cet égard.

–          N’arrêtez pas vos regards sur une personne mariée. (Prov. 6 :26-33) Ne séparez pas ce que Dieu a uni.

–          Ne méprisez pas l’institution du mariage : ce n’est pas démodé, mais toujours actuel et c’est divin.

–          Utilisez ce temps des fréquentations pour mieux vous connaître  afin de baser votre relation sur l’attachement (Gen. 2 : 24) et non sur les relations sexuelles.

–          Prenez les moyens nécessaires pour éviter les tentations et les occasions de chute. Certains attouchements provoquent des tentations sexuelles et font partie des préliminaires à l’acte sexuel. (Ézéchiel 23 :3,8)

–          Ne demandez pas à l’autre de fléchir au nom de l’amour pour consumer des relations sexuelles qui sont réservées au mariage seulement. Honorez la virginité. Envisagez d’abord de vous marier  avant  d’avoir des relations sexuelles mais attachez-vous d’abord l’un à l’autre.

HONOREZ LE MARIAGE ET GARDEZ PUR LE LIT CONGUGAL EN TANT QUE PARENTS ET ENFANTS

–          Que vos enfants vous entendent honorer votre mariage et votre conjoint en lui démontrant votre respect. Qu’ils puissent voir votre amour, votre affection, votre tendresse et vos attentions réciproques afin de croire à l’amour et au mariage.

–          Que les enfants ne cherchent pas à séparer leurs parents.

–          Instruisez vos enfants au sujet du caractère divin du mariage dès leur plus jeune âge. Parlez-leur de ce que Dieu entend par mariage : pas lesbianisme ou homosexualité (Rom. 1 :  26-28).

–          Parlez-leur de garder leur corps dans la volonté du Seigneur et de se garder des relations sexuelles avant le mariage.

–          Que vos paroles honorent le mariage à la maison ou ailleurs : les enfants entendent ces paroles.

–          Que le lit conjugal soit exempt  de toute souillure. Parents, que votre sexualité soit entre vous, en intimité. Que  la vue de votre nudité soit réservée à votre conjoint.

–          Que vous puissiez contrôler ce que vos enfants regardent, lisent ou apprennent à l’école au sujet de la sexualité et du mariage pour leur donner le point de vue de Dieu.

–          Aidez vos adolescents à vivre de belles fréquentations.

Pour ceux et celles qui n’ont pas envisagé ou vécu le mariage tel que Dieu le souhaitait, le pardon de Dieu, Sa force et Son appui sont disponibles pour rebâtir  votre vie. Il suffit de lui parler de tout cela, de Le laisser vous laver de tout péché et  vous remplir de Son amour afin d’apprendre à aimer tel que Lui. Il saura aussi vous préserver de toute chute en comblant vos besoins de tendresse dans Sa présence. Aucun conjoint n’est parfait et ne peut combler à 100% vos besoins de cœur, seul Dieu peut le faire parfaitement. Approchez-vous de lui et il s’approchera de vous (Jacques 4 :8).  Il remplira vraiment votre vie, que vous soyez une personne célibataire ou mariée. Tout commence, se poursuit et se termine vraiment là : dans la présence du Seigneur! On a tout pleinement en Lui! (Colossiens 2 : 10)

Avec Son aide, que nous puissions tous honorer le mariage sans appréhension, en présence de tous et à tout moment!  Que nous puissions saisir les occasions d’élever aux yeux de tous le mariage comme étant très précieux et cela, dans notre comportement, nos paroles, nos conversations, nos réactions … même quand tous en rient et le décrient! En agissant ainsi, nous proclamerons la Vérité et nous contribuerons à la solidité de la société qui repose sur la santé des familles et des couples.

Au verset 3 du psaume 11, on peut lire la question suivante : Quand les fondements sont renversés, le juste que ferait-il?  … Il continue à marcher selon ce qui est juste aux yeux de Dieu qui honorera cela (v. 7). Quand notre génération renverse les fondements du mariage, le juste que ferai-t-il? Il continue d’honorer le mariage et d’encourager autrui à l’honorer!

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure… »

Comments are closed.

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.